• "Inauguration" de notre écosystème associatif local - 8 mai 2014

    Cher-e-s membres de l’association ECHEL,

    Nous voici réunis pour «prendre possession» du terrain constructible que nous avons acquis officiellement le lundi 28 avril 2014 après 6 mois de péripéties et rebondissements.

    Le retard pris sur notre calendrier initial a son côté très positif : le certificat d’urbanisme, accordé pour la construction d’un local à usage associatif, a été signé par le nouveau Maire de Nans sous Sainte Anne, Emmanuel pour lequel nous avons une grande estime pour les combats qu’il mène en faveur de la biodiversité et une belle admiration pour sa connaissance des oiseaux et de leurs milieux de vie, connaissances qu’il a toujours su nous faire partager en diverses occasions. Tout un symbole pour renforcer les valeurs qui nous unissent !

    Espérons que ces nouvelles responsabilités, lui laisseront encore un peu de temps pour participer à nos rencontres associatives.

    "Inauguration" de notre écosystème associatif local - 8 mai 2014


    Donc, «prendre possession» de quoi aujourd’hui ?

    de 860 m2 de superficie notre planète accueillant :

    des dizaines espèces végétales, des arbres, des arbustes, des herbacées, des mousses, des lichens (ah ! les lichens symboles du mutualisme et de la coopération !), beaucoup espèces animales visibles, un nombre incalculable d’espèces fongiques (les champignons) et encore plus  d’espèces animales et bactéries invisibles à nos yeux mais bien présentes sous nos pieds ...

    Oui, regardez bien sous vos pieds, il y a quelques millions d’individus sous la semelle de chacune de vos chaussures... et il va falloir co-habiter avec toutes ces espèces visibles et invisibles, les ménager pour que notre prise de possession de ce bout de terre ne soit pas une déclaration de guerre aux habitants déjà présents et d’ailleurs que le Notaire a oublié de mentionner dans l’acte de vente !

    Alors, ouvrons l’œil (après l’apéritif et le pique-nique, vous aurez l’occasion de vous exercer) et sachons ménager notre écosystème et notre environnement local !

    « Prendre possession » et « en avoir la jouissance à compter de ce jour » pourquoi faire ?

    On connait la célèbre formule du philosophe Proudhon « la propriété, c’est le vol ! », on connait moins les nuances qu’il a apportées plus tard à cette formule choc destinée à dénoncer les « propriétaires terriens oisifs » qui en tirent un profit grâce au travail des autres.

    En affirmant plus tard dans sa « Théorie de la propriété » que «la propriété, c'est la liberté», il affirme que la « propriété est la seule force qui puisse servir de contre-poids à l'État » et de distinguer la propriété terrienne, la propriété du produit du travail ou de la propriété des instruments de production ...

    En devenant propriétaires collectivement de ce bout de terrain et de nature, quels engagements cela nous procure ?

    En 2014, on parle beaucoup de commémoration de la grande guerre : n’est-ce pas le moment de s’engager dans un nouveau combat ? Et pour quoi ?

    Non pas un combat pour la paix que l’on souhaite toujours et que l’on a du mal à bâtir partout, tant les inégalités provoquées par notre système économique dominant sont grandes, mais un combat pour un peu moins d’individualisme petit bourgeois (à court terme bien confortable) et un peu plus de mutualisme et de coopération et d’association chères à Charles Fourier, à Pierre Joseph Proudhon et à Victor Prosper Considérant originaire de Salins tout proche.

    Alors, une nouvelle campagne pour 2014-2018 ?

    ¬ pour bâtir ce projet coopératif, cette utopie réaliste : pas seulement un bâtiment, une grange permettant de nous abriter ou de nous réunir au chaud lors de nos rencontres amapiennes, conviviales ou simplement festives, mais aussi bâtir des modes de relations basés sur la coopération, l’échange de savoirs, le don (en temps, en objets, en matériel, en espèces ...)

    ¬ pour que ce projet de construction participative soit démonstratif et enthousiasmant pour d’autres

    ¬ et pour que cette idée, issue collectivement de nos rencontres des «éplucheurs de R*E*V*», ait pour leitmotiv stratégique, la stratégie NANOUB, chère à Patrick Viveret,

    Nous Allons Nous faire du Bien !

    Alain, président - Jeudi 8 mai 2014


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter