• De la construction à l'essaim !

    - Enfin !

    -De quoi ?

    - Enfin quelques nouvelles à la suite d'un été remarquable de soleil qui a su momentanément nous faire oublier la permanente pluie du printemps.

    Ainsi donc durant l'hiver la construction des ruches s'est déroulée sans d'insolubles problèmes. Travail collectif sur l'ensemble des étapes, nous avons pu réaliser 6 ruches de trois corps chacune et trois nourrisseurs. 

    Il faudra sans doute préparer d'autres corps pour l'année prochaine et compléter l'ensemble par trois nourrisseurs. Car il faut espérer multiplier les deux essaims de cette année !

    Petit clin d'oeil en photo...

     

    Dans l'atelier, l'empilement des planch(ette)s en attente...Dans l'atelier les planch(ette)s attendent l'assemblage.

     

    De la construction à l'essaim !

     

     

     

     

     

    De la construction à l'essaim !

     

     

    Le maître au bonnet... au travail. En préparation les toits qui suivent l'un des deux modèles de l'abbé Warré.

     

    De la construction à l'essaim !

     

     

     

     

     

     

     

    L'assemblage enfin, une vraie partie de plaisir...

    De la construction à l'essaim !

     

     

     

     

     

     

     

    Nous avons conçu les ruches à partir de plusieurs idées - et merci aux apiculteurs prolixes et techniciens d'Internet  pour les plans !

    Outre les corps classiques en Warré, le plancher est entièrement grillagé ; plancher dit "anti-varoa".

    Le toit à deux pentes couvre un coussin isolant de 9cm (comblé par de la laine de bois ou de chanvre).

    Et sous le coussin isolant nous avons placé le nourrisseur - dont le fond est en verre pour le plaisir de l'observation verticale, certes moins riche que l'horizontale... mais cela viendra ! qui fait office de couvre-cadres.

    Enfin le peuplement ! Le printemps a été un des pire de ces dernières années ; ruches affaiblies et peu d'essaimages. La région étant en plus assez froide, le phénomène constaté en général est ici amplifié. Mais nous avons pu acheter deux essaims à l'apiculteur du "Rucher des 800" (vous pouvez visiter le site : http://rucherdes800.over-blog.fr/ ), qui ne s'est pas laissé impressionner par l'aspect technique du passage des abeilles de Dadant à Warré. Merci encore !

    En somme, depuis mi-juin ...

    De la construction à l'essaim !

    De la construction à l'essaim !

     

     

     

     

     

     


    L'hiver se profilant doucement à l'horizon, la question du nourrissement est d'actualité. La première visite des ruches , fin août, a révélé deux essaims actifs : un seul corps, un beau couvain sur quatre cadres et quasiment quatre cadres de miel.

    Peu de provisions, certes, mais l'ensemble est sain. Le varoa ne semble pas présent mais dans le doute nous avons fait un traitement préventif aux huiles essentielles (mélange a priori efficace trouvé à la coopérative apicole de Lons).

    La dernière visite avant l'hivernage se déroulera fin septembre**. Il faudra retirer la hausse du bas - ajoutée prudemment en juillet mais restée vide - et commencer à nourrir, au sirop (maison : sucre bio, miel bio, eau bio...!), avant de passer au candy en novembre.

    A bientôt pour la suite !

    ** Samedi 28 septembre ou dimanche 29, en fonction du temps.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter